Orfèvrerie et joaillerie à Florence

June 26, 2018  |  Art et Culture, Florence, Toscane  |  Comments Off on Orfèvrerie et joaillerie à Florence
Ateliers d'orfèvrerie sur le Ponte Vecchio de Florence

Ateliers d’orfèvrerie sur le Ponte Vecchio de Florence

L’orfèvrerie et la joaillerie à Florence furent d’abord pratiquées au moyen âge dans les monastères et les abbayes, avec la production d’objets sacrés tels que reliquaires, croix, calices …

La République de Florence introduisit sa propre monnaie en 1252, le Florin d’Or, qui joua un rôle significatif dans toute l’Europe. Cela a conduit au développement d’une superbe orfèvrerie, qui culmina pendant la Renaissance, lorsque les peintres et les sculpteurs de commençaient leur apprentissage dans des ateliers de joaillerie. Encore aujourd’hui, l’art de l’orfèvrerie est très vivant à Florence, en particulier sur le Ponte Vecchio.

Un des premiers exemples de l’art extraordinaire de l’orfèvrerie à Florence est l’autel en argent qui a été commandé en 1366 et a nécessité plus de 100 ans de travail. Une gamme d’orfèvres célèbres, tels que Leonardo di ser Giovanni, Michele di Monte, Tommaso Ghiberti, Matteo di Giovanni, Bernardo Cennini, Antonio del Pollaiolo et Andrea del Verrocchio, ont travaillé à la réalisation de ce chef-d’œuvre, qui a nécessité 400 kg d’argent. Aujourd’hui, cet exemple unique d’orfèvrerie est préservé à l’intérieur d’une vitrine dans la salle du Trésor du Musée de l’Opéra del Duoomo.

Autel en argent Florence Musée de l'Opera del Duomo

Autel en argent Florence Musée de l’Opera del Duomo

Plus tard, au cours du 15ème et 16ème siècle, de nombreux sculpteurs, artistes et architectes de la Renaissance ont continué à recevoir leur formation initiale dans des studios d’orfèvrerie. Brunelleschi, Donatello, Ghiberti, Botticelli et Verocchio (le maître de Léonard de Vinci) ne sont que quelques exemples parmi ceux qui ont commencé leur carrière comme orfèvres avant de réaliser les plus fameux bâtiments, sculptures et peintures de la Renaissance. En 1565, Benvenuto Cellini, le sculpteur de “Persée et la tête de Méduse” qui se trouve sur la Piazza della Signoria, a écrit son autobiographie, dans laquelle il décrit les techniques, outils et matériaux utilisés à cette époque dans l’orfèvrerie, un livre encore utilisé aujourd’hui par de nombreux artisans joaillers.

Benvenuto Cellini Perseus and Medusa Florence

Benvenuto Cellini Perseus and Medusa Florence

À la fin du XVIe siècle, sous les ordres du grand-duc Francesco 1er, les ateliers d’orfèvrerie sont ouverts aux Offices, mais c’est en 1593 que son successeur Ferdinando 1er ordonne que le Ponte Vecchio soit entièrement consacré aux boutiques et aux laboratoires d’orfèvrerie. Une petite fontaine avec le buste de Benvenuto Cellini par le sculpteur Raffaello Romanelli a été placée sur la terrasse au milieu de ce pont.

Encore aujourd’hui, l’Italie et la Toscane sont connus dans le monde entier pour les bijoux qu’ils créent et fabriquent de bijoux, et en séjournant au Palazzo Larderel à Florence, vous pourrez découvrir et admirer tout l’art déployé par ces orfèvres depuis Renaissance à aujourd’hui .

Les jardins de Villa le Barone en Toscane : parfums, chants d’oiseaux, paysages… 

June 9, 2018  |  Hôtel, Toscane  |  Comments Off on Les jardins de Villa le Barone en Toscane : parfums, chants d’oiseaux, paysages… 

Les jardins de Villa le Barone: vues superbes sur les collines du Chianti et roses parfumées

Les jardins de Villa le Barone en Toscane sont pleins de parfums qui combleront votre odorat, quelle que soit la saison. Et ce sont aussi les autres sens qui sont sollicités: la vue avec les paysages merveilleux des collines du Chianti, l’ouïe avec le chant des oiseaux et le son des cloches de l’église proche, le goût avec toutes les saveurs de la cuisine Toscane..: vous trouverez tout cela dans les différents jardins de Villa le Barone.

Il y a bien sûr les roses, et nos roses, remontantes, fleurissent en toute saison. Les chèvrefeuilles, qui grimpent ici et là et exhalent leur délicat parfum… Et découvrez la senteur des feuilles de verveine en les froissant entre vos doigts! En cette fin du mois de juin les lys sont en pleine floraison. Les jasmins embaument et en particulier les jasmins des poètes.

Et bien sûr il y a toutes les senteurs des plantes aromatiques qui parfument la cuisine toscane que vous pourrez déguster dans notre restaurant ! Romarin, basilic, estragon, différentes espèces de thym, sauge (savez-vous qu’il en existe plus de 100 espèces différentes ?) sont largement utilisés par nos cuisiniers Toscans. Nous avons d’ailleurs aussi créé dans un des jardins un angle où vous pourrez voir une centaine de plantes aromatiques. Près de la « Fattoria », il y a un massif de lavandes, où les papillons viennent se poser.

Les jardins de Villa le Barone et ses parfums de lys

Le chant des oiseaux et le son des cloches de l’église voisine San Leolino accompagneront vos déjeuners sur la terrasse sous les marronniers centenaires, ou au bord de la piscine à débordement. Et quelles vues, que ce soit de la piscine, du tennis ou des jardins !

Alors venez retrouver senteurs et parfums des jardins, venez admirez les vues uniques de Villa le Barone, venez déguster les vins du chianti et la cuisine Toscane, venez écouter le chant des oiseaux. Venez vous relaxer dans cet environnement privilégié !

Le Chianti en Toscane : paysages, art, vins et gastronomie

May 26, 2018  |  Art et Culture, Cuisine toscane, Toscane, Vacances  |  Comments Off on Le Chianti en Toscane : paysages, art, vins et gastronomie
Les collines du Chianti et les vignobles en automne vus du tennis de Villa le Barone

Les collines du Chianti et les vignobles en automne vus du tennis de Villa le Barone

Connaissez vous vraiment le Chianti ? C’est une région de la Toscane bénie des dieux : des paysages de collines sublimes, des vins exquis, des petits villages authentiques riches d’un merveilleux patrimoine artistique, une gastronomie exquise, avec des plats goûteux, et Villa le Barone a la chance d’être au cœur de ce coin de paradis !

Il y a énormément à découvrir dans le Chianti : il faut y venir et y revenir pour en découvrir toutes les facettes. Bien sûr, les paysages changent au fil des saisons, avec au printemps le vert tendre des champs et le jaune des genêts, en été le jaune des tournesols et le doré des champs qui ont été moissonnés, en automne les ocres et les rouges des vignes. Et puis il y a les cyprès et les oliviers, symbole de cette Toscane que l’on qualifie d’éternelle ! Et puis quel air pur, quels parfums ! Les oreilles se régalent du chant des oiseaux, et du son des cloches. Et puis le Chianti regorge de petites églises, de hameaux et petits villages médiévaux, d’abbayes, que vous découvrirez au fil des chemins.

Le long des routes du Chianti au printemps : genêts et collines

La gastronomie et les plaisirs de la table sont aussi très présents avec les « antipasti » composés d’hors d’œuvres variés, avec la « bistecca alla fiorentina », avec les légumes frais et savoureux, avec le fromage pecorino… Et bien sûr, il y a les vins du Chianti, une tradition vinicole qui remonte au 13ème siècle. Et la plupart des établissements vinicoles font visiter leurs caves et leurs chais !

Alors venez à Villa le Barone où vous trouverez toutes les informations pour découvrir les multiples facettes du Chianti !

Greve in Chianti

May 4, 2018  |  Toscane, Vacances  |  Comments Off on Greve in Chianti

Greve in Chianti Tuscany the city hall

Greve in Chianti, dans la province de Florence, est la petite ville qui ouvre la porte de cette magnifique région qu’est le Chianti. Située au carrefour de la Via Chiantigiana entre Florence et Sienne et de la route vers le Val d’Arno, ce fut dès le Moyen Age un actif centre d’échanges.

Elle a su garder son charme et ses traditions, et fait partie du mouvement des villes « cittaslow », l’association des villes du bien-vivre. Panzano in Chianti, au cœur des vignobles qui produisent ce grand vin du «Chianti Classico», fait partie de la commune de Greve.

Greve in Chianti est encore aujourd’hui une ville très active avec son marché typique qui se tient tous les samedis : on y trouve fruits et légumes, fromages, mais aussi vêtements, linge de table, et tant d’autres produits! C’est l’endroit où les habitants se retrouvent pour échanger les dernières nouvelles! La place est en forme de triangle, légèrement en pente. Elle est bordée sur les côtés par des arcades pour protéger du soleil, où l’on trouve de jolis magasins d’artisanat, de superbes charcuteries et épiceries avec les célèbres jambons crus Toscans et les fromages locaux, et bien sûr quelques restaurants! En haut de la place se trouve l’église Santa Croce, construite au 19ème siècle sur l’emplacement d’un ancien oratoire, mais qui a conservé quelques beaux tableaux. En bas de la place, dans la partie la plus large, une statue d’art contemporain a été installée devant la mairie. Au milieu de la place trône la statue de Giovanni Verrazzano, navigateur né à Greve en 1485, premier Européen à explorer la côte atlantique des États-Unis et du Canada, et à pénétrer dans la baie de l’Hudson. Le pont reliant Brooklyn et Staten Island à New York porte d’ailleurs son nom.

Les vignobles du Chianti Classico Panzano in Chianti /Greve in Chianti

Greve in Chianti fait partie des villes ayant adhéré au mouvement « cittaslow », villes respectueuses des traditions, de l’authenticité des produits et de la bonne cuisine…Elle est l’hôte de nombreuses fêtes et évènements et en particulier en Avril une grande brocante, en mai le festival des fleurs, en Juillet le Programme vocal Daniel Ferro, en Septembre le Festival du Vin…Car Greve in Chianti est une des 9 communes sur lesquelles est produit le « Chianti Classico », qui peut arborer le célèbre logo du « Coq noir ».

Et tout autour de Greve in Chianti des paysages uniques, avec des vues magnifiques sur les collines les vignobles, et les hameaux.
C’est sur le territoire de la commune de Greve qu’est situé le petit village de Panzano in Chianti où se trouve Villa le Barone, un endroit du bien vivre, ! Que d’excursions à pied, en vélo ou en voiture à faire depuis notre hôtel pour explorer cette unique région! Et puis une cuisine traditionnelle, sous la bannière du «slow food » !

Energie renouvelable, énergie géothermique

April 13, 2018  |  Toscane  |  Comments Off on Energie renouvelable, énergie géothermique

Les sources géothermiques à Sasso Pisano en Toscane sur les cartes romaines

Savez-vous que l’énergie géothermique fournit près de 30 % de l’électricité consommée en Toscane? Et savez-vous que cette source d’énergie est renouvelable, n’émet que très peu de CO2 (gaz à effet de serre), lors de sa transformation en électricité dans les centrales ? Découvrez les sources d’énergie géothermique en Toscane en séjournant à Villa le Barone et à Vecchienna!

Les zones géothermiques, autour de Larderello, Monterotondo Marittimo, Sasso Pisano, Castelnuovo di Val di Cecina, sont des zones qu’il faut voir: vous y découvrirez des paysages nouveaux, avec des lagons, des fumeroles, des petits geysers, des eaux chaudes. Vous pourrez aussi visiter le très intéressant musée de Larderello qui raconte l’histoire de la géothermie depuis l’antiquité.

La preuve de l’activité géothermique remonte en effet à l’époque gréco-étrusco-romaine, et l’on a retrouvé à Sasso Pisano des bains étrusques et romains, qui figurent sur une carte militaire romaine du 3ème siècle. Des bains dans les sources chaudes de la région furent également utilisés au moyen âge et à la Renaissance. L’utilisation industrielle des sources d’eau chaude a commencé au début du 19ème siècle sous l’impulsion de François de Larderel, un français qui mit au point des techniques d’extraction de l’acide borique à partir des vapeurs géothermiques. Ce produit était en effet utilisé autrefois comme conservateur d’aliment.

Musée de Larderello : l’énergie géothermique produit de l’électricité

C’est d’ailleurs François de Larderel qui donna son nom au village de « Larderello ». Plus tard en 1904 le Prince Ginori Conti utilisa pour la première fois la pression des vapeurs géothermiques pour faire de l’électricité. La première centrale fut ensuite construite en 1913. Toute cette histoire est décrite dans le très didactique musée de Larderello. La Toscane est certes le berceau de l’utilisation de l’énergie géothermique, mais elle est aussi exploitée dans de nombreuses parties du monde. Un livre récemment publié par Raffaele Cataldi et Mario César Suàrez Arriaga raconte la longue relation entre l’humanité et la géothermie.

Si vous séjournez à Vecchienna, notre ferme à Castelnuovo di Val di Cecina (lien avec site Glorious Tuscany), vous pourrez découvrir la géothermie, les fumerolles, les geysers, mais vous pourrez aussi aller visiter le Musée de Larderello, et vous baigner dans les sources chaudes de Sasso Pisano. Et Larderello est seulement à 1h30 de Villa le Barone.