Iris à Panzano et Greve in Chianti

May 16, 2014  |  Hôtel, Vacances

Iris dans le Jardin de Villa le Barone

La région autour de Villa le Barone à Panzano, sur la commune de Greve in Chianti, a été pendant des années le lieu de la culture des  iris  pour servir, une fois leurs rhizomes  séchés et broyés en fine poudre, à la fabrication de nombreux parfums de renom. Aujourd’hui leurs fleurs superbes émerveillent nos yeux.

Le Chianti, notre magnifique région, est connu pour le vin, l’huile d’olive, ses paysages , sa bonne cuisine, et ce sont tous ces éléments qui enchantent les hôtes de  Villa le Barone à Panzano .  Mais combien de personnes savent que le Chianti, et spécialement la région de Greve, est la patrie des iris ? Pas beaucoup, sans doute! Les visiteurs  ont  peut être remarqué  les iris, d’un superbe violet pâle, qui poussent le long des murs en pierre ou  remplissent l’espace entre les vignes ou les oliviers, mais ils ont peut-être mettre pensé que quelque jardinier poète les avait plantés dans les belles collines !

Faux! Les iris faisaient partie d’une activité industrielle et commerciale menée depuis le milieu du XIXe siècle par les agriculteurs du Chianti en complément de leur revenu agricole habituel

L’iris, souvent appelé à tort « Giglio » (lys )   à Florence, est  en fait à l’origine de la fleur qui symbolise la capitale de la Toscane. Il a été connu et apprécié depuis l’antiquité pour les propriétés de son « rhizome »  lorsqu’il est séché. L’iris a été utilisé pendant des siècles dans le domaine médical et  dans le domaine  cosmétique pour préparer des composés de différents types : remèdes contre  la toux ou  morsures de serpent, préparation de parfums, ou de poudres pour le visage, fabrication de savons ou de colorants. Les rhizomes  contiennent en effet une essence, l’ « irone », qui possède  un parfum délicat  de violettes, persistant  quand ils sont séchés. C’est pourquoi ils sont  aussi connus comme « racines violettes » ! Dans la région de  Greve et de Panzano  in Chianti, l’iris avait  trouvé des conditions idéales  et fut apprécié par les entreprises de parfum importantes. Le porc-épic (« Istrice » en italien) est le plus grand prédateur des iris et quand une famille de porcs-épics entre dans un champ ou un jardin, c’est une catastrophe majeure !

Porcs-épics

Aujourd’hui, la substitution de cette substance par des parfums de synthèse et l’émergence de producteurs concurrents à faibles coûts tels que la Chine et l’Afrique du Nord ont découragé la culture des iris de Toscane. En conséquence il n’y a pas beaucoup de personnes qui cultivent l’iris. Peut-être verrez-vous quelques anciens qui travaillent les rhizomes en Juillet et Aout tout en parlant ensemble sur le pas de leur porte.

La culture des iris est assez longue. Ce n’est que trois  ans après la première plantation que les racines sont arrachées du sol avec un outil spécial (appelé «ubbidiente ‘ ), puis la terre est secouée, la plante est séparée du rhizome, puis un long processus de nettoyage des rhizomes commence.

Les rhizomes sont ensuite découpés et mis à sécher pendant un an, parfois plus,puis coupés en tranches . Les racines séchées  coupées en tranches sont ensuite broyées, et réduites en poudre pour être utilisées  par l’industrie de la parfumerie française.

Un iris dans les jardins de Villa le Barone

D’un point de vue botanique, l’iris appartient à la famille des iridacées ( la même que celle  du crocus sativus ou safran ) tandis que le giglio (lys) qui à Florence est souvent utilisé comme synonyme de l’iris, appartient à la famille des liliacées. .
Il y a de  nombreuses variétés d’iris, mais la plus couramment trouvée dans le Chianti  est l’Iris pallida , d’une couleur pastel,  la plus riche en essence « irone ».
Le parfum ne peut pas être détecté dans les rhizomes frais, mais seulement dans ceux qui ont été «traités» (c’est après avoir enlevé les racines et nettoyage ) et séché .

Au mois de mai, lorsque les fleurs sont en plein épanouissement, la vue est spectaculaire, que ce soit encore des champs entiers, ou des fleurs éparses au milieu des vignes et des oliviers. Vous pourrez aussi admirer les iris dans nos jardins à  Villa le Barone !

Un festival des  iris a lieu à San Polo in Chianti chaque année la première semaine de mai et un jardin dédié aux iris  se trouve près du  Piazzale Michelangelo à Florence: http://www.irisfirenze.it/giardino.htm


Comments are closed.