Le Chianti, un lieu où se ressourcer : une sorte de “Shangri-La”!

December 4, 2015  |  Hôtel
Une retraite sereine Villa le Barone dans le Chianti

Une retraite sereine Villa le Barone dans le Chianti

Vous rêvez d’un lieu calme et tranquille où vous ressourcer, similaire à “Shangri-La”, le lieu décrit dans le livre de James Hilton et le vieux film de Frank Capra “Horizons perdus”? Le Chianti est cet endroit, paisible et serein, un vrai paradis terrestre, une sorte de « Shangri-La ».

Connaissez-vous ou vous souvenez vous de ce vieux (très vieux) film,  « Horizons perdus », un film réalisé par Frank Capra dans les années trente d’après le roman écrit par James Hilton : pris dans une révolution en Extrême-Orient, un groupe de personnes fuient ; ils parviennent à entrer dans un DC-3 et à décoller dans la direction (ils espèrent!) de Hong Kong. En plein vol, l’avion change de cap pour l’Himalaya. Pris dans une tempête au crépuscule l’avion percute une montagne, mais avion et passagers sont tous sains et saufs. Alors que la tempête fait rage autour d’eux, une caravane d’Asiatiques (leur chef parle un anglais avec un accent d’Oxford parfait) vient à leur secours. Protégés par de lourds manteaux de fourrure et de chapeaux (on croirait qu’ils viennent d’être achetés sur la Cinquième Avenue), rescapés et sauveteurs descendent de la montagne à travers la tempête de neige, les rochers, traversant des petits ponts au-dessus des ravins profonds, puis ils creusent un tunnel sous la montagne et trouvent, de l’autre côté de celui-ci, une vallée ensoleillée, chaude, avec les cerisiers en fleurs, où se dresse une belle lamaserie (celle-ci ressemble plus à un hôtel de grand luxe cinq étoiles!).

Un leu où se ressourcer Villa le Barone dans le Chianti

Un leu où se ressourcer Villa le Barone dans le Chianti

Les voyageurs s’installent là et regagnent leurs chambres, et l’un d’entre eux demande au responsable de l’équipe de sauvetage à l’accent d’Oxford : «Je dois vous poser une question, où sommes-nous” ? Et la réponse est: «Nous sommes à « Shangri-La », un pays heureux où règne un éternel printemps, isolé des conflits et luttes du monde extérieur, un pays où les habitants deviennent presque immortels, et ne vieillissant que très lentement “.

En effet, ne serait-il pas agréable de trouver un endroit magnifique et serein, où oublier pour quelques temps les conflits du monde, où vivre et se déplacer en toute sécurité à toutes les heures du jour et de la nuit, en vivant en harmonie avec l’environnement , en mangeant une cuisine saine et en buvant des vins biologiques, servis avec le sourire par une équipe joliment habillée en jaune… ? Un endroit où les seuls risques sont de se perdre sur une petite route parmi les oliviers et les vignes du Chianti, ou de sentir le besoin d’une sieste après le repas arrosé d’une bouteille de Chianti Classico …. Peut-être devrions nous renommer Villa le Barone, cet hôtel où passer des jours sereins et paisibles, Villa Shangri-la!


Comments are closed.